Contamination et huiles résiduelles sur Nomex® et sur le coton/nylon ignifuge

Article
Contamination et huiles résiduelles sur Nomex® et sur le coton/nylon ignifuge
Marques en vedette
 
 
 
 
 
 

De nouvelles règlementations font la promotion d'un nettoyage convenable des équipements de protection
Pour bénéficier de toute la protection offerte par les équipements de protection individuelle (EPI) ignifuges, il faut veiller à s'assurer que les vêtements sont entretenus et lavés correctement. La contamination inflammable résiduelle demeurant sur les vêtements EPI ignifuges peut accroître les blessures par brûlure de l'utilisateur en cas d'incident thermique.

En fait, en vertu des règlementations de l'administration de la sécurité et de la santé au travail (OSHA, Occupational Safety and Health Administration), les employeurs doivent superviser l'entretien des EPI ignifuges, même si les employés choisissent de laver chez eux les vêtements qu'ils utilisent comme équipement de protection individuelle. L'OSHA a émis une lettre d'interprétation abordant une question sur la responsabilité de l'entretien, de la maintenance, de la durée de vie et de l'élimination appropriés des EPI.  

L'OSHA stipule que pour être conforme avec les clauses 1910.132 ou 1926.95, l'employeur peut autoriser le lavage à la maison, mais il ne peut pas simplement indiquer aux employés de suivre les instructions du fabricant. 

Pour être entièrement en règle, les employeurs doivent :

• S'assurer que les vêtements de protection tels que les vêtements ignifuges sont correctement entretenus.
• S'assurer que les vêtements ignifuges sont lavés de sorte que les contaminants n'en affectent pas l'efficacité.
• Inspecter régulièrement les vêtements pour s'assurer qu'ils n'ont pas besoin d'être réparés ou remplacés.
• Former leurs employés sur les procédures et les techniques de lavage appropriées, si les employés lavent leurs vêtements EPI chez eux.
• Se charger de laver les vêtements ignifuges et de protection contre les arcs électriques si l'une des conditions ci-dessus ne peut pas être satisfaite.

Venir à bout de la contamination

Certaines applications EPI et conditions de travail peuvent éprouver des vêtements plus que d'autres. Par exemple, les activités liées à l'exploration pétrolière et gazière salissent fréquemment les vêtements EPI ignifuges des travailleurs. La saleté incrustée et l'usure sont une raison fréquente expliquant pourquoi les vêtements ignifuges sont mis au rebut après seulement quelques mois d'utilisation. Dans ces situations, il est important de comprendre la nature des contaminants et la manière dont ces difficultés liées au nettoyage peuvent être éliminées. Un aspect essentiel de l'évaluation des risques d'un site, exigé par l'OSHA, réside dans la compréhension de ces difficultés et le choix des meilleurs EPI ignifuges pour atténuer l'inefficacité potentielle du lavage.

 
 
 
 
 
 

Différences dans les performances après la décontamination

Une université indépendante a réalisé une étude pour déterminer les différences dans la distribution d'huile résiduelle sur et dans les fibres après contamination et décontamination, en comparant Nomex® à d'autres matériaux ignifuges courants.

Selon les résultats, la fibre Nomex® a retenu la quantité la plus faible de contaminants, tandis que la fibre en coton/nylon ignifuge en a retenu la plus grande quantité. Dans la mesure où l'huile et les autres contaminants reposent à la surface sans pénétrer les fibres synthétiques telles que Nomex®, ils sont plus faciles à éliminer.2

Bien qu'aucun vêtement ignifuge ne doit être utilisé s'il est contaminé par des matériaux inflammables, les matériaux synthétiques tels que Nomex® éliminent les salissures plus facilement que les vêtements ignifuges fabriqués en coton.2

Nomex® n'abandonne jamais

• La structure hautement crystalline de Nomex® se traduit par une plus grande résistance aux salissures.2
• L'huile reposant sur les fibres Nomex® demeure à la surface.
• Les conclusions de l'étude restent inchangées, même après cinq cycles de contamination/décontamination.2
• Les images à électrons rétrodiffusés (BSE) montrent qu'en plus de se loger entre les fibres en coton elles-mêmes, l'huile pénètre les fibres en coton (lumen) et est difficile à éliminer, quelle que soit la méthode de lavage.2

 
 
 
 
 
 

Nomex® pour une décontamination facile

Quelles que soient les conditions spécifiques d'un site de travail, les EPI ignifuges doivent être correctement lavés et entretenus afin que le vêtement conserve toute l'efficacité de la protection qu'il fournit. Dans le choix d'un EPI, prendre en compte la facilité du lavage et de l'entretien peut contribuer à l'efficacité globale du programme d'EPI et à la sécurité des travailleurs.

 
 
 
 
 
 

1 L'étude indépendante a été réalisé par le département d'écologie humaine de l'université d'Alberta.

2 Mettananda, C.V.R. & Crown, E.M. (2009). Quantity and Distribution of Oily Contaminants Present in Flame-resistant Thermal-protective Textiles. Textile Research Journal 2010 80: 803. Publié en ligne. DOI: 10.1177/0040517509346439.

ATTENTION : Ce contaminant particulier ne provoque pas de salissures dans chaque situation. Les vêtements de protection ignifuge doivent être exempts de contaminants inflammables.